D'est En Ouest

  • Une coiffeuse délaissée qui cuisine un dernier repas à son futur ex-amant, un coup de téléphone aux conséquences désastreuses, un adultère qui tourne à la folie mentale... Six nouvelles croustillantes et déjantées, emplies à ras bord d'amour, de perversité et d'une pincée de folie... rien de moins humain au fond. Manipulations, mensonges et faux-semblants, entre Kyoto et Paris, l'amour peut nous perdre où que l'on soit ! Les Editions d'Est en Ouest présentent ce deuxième titre de l'auteure francophone Ruriko KISHIDA, qui aime toujours présenter sa région d'origine : le Kansai et principalement Kyoto, où elle réside. Toujours de belles peintures en toile de fond, la vie traditionnelle japonaise et les rues de la capitale culturelle dans lesquelles évoluent des figures ordinaires : coiffeurs, salariés, chercheurs, femmes au foyer, qui vivent des amours blessées, des crimes non élucidés, dans des récits dont la chute nous surprend toujours et semble faire un pied de nez aux idées préconçues. Le thème culinaire, très présent, reste un élément indissociable de la culture japonaise. Ce recueil de nouvelles légères, parfois drôles et toujours surprenantes pourrait aussi s'intituler "L'arrière-goût de l'amour" qu'en effet, l'on ne se lasse pas de consommer.

  • Ces nouvelles, écrites dans la langue d´Osaka, directe et parfois brutale, opèrent une fine analyse psychologique des travers humains, non dépourvue d'humour. Ses personnages, femmes généralement battantes et dynamiques face à des hommes souvent empruntés et indécis, ne sont pas sans rappeler les couples du Japon actuel. Mais, comme dans la nouvelle « Josée, le tigre et les poissons », Tanabe Seiko peut également jouer sur la fibre poético-émotionnelle, le dialecte d'Osaka n'étant pas dépourvu d'une certaine sensibilité. L'une des 9 nouvelles, « Josée, le tigre et les poissons » (1987), a été également adaptée au grand écran nippon en 2003.

  • À Kyoto, lors de l'exposition de Reiko, artiste peintre, une jeune femme est frappée d'effroi devant un tableau.
    Des éléments présents dans l'oeuvre suggèrent que l'artiste sait ce qui est arrivé au mari de cette jeune femme, Takao, disparu cinq ans plus tôt sans laisser de trace.
    Peu après, sur le lieu même de la disparition de Takao, un corps est découvert. Un meurtre à huis clos qui rappelle étrangement les circonstances de cette disparition : personne n'a pu ni entrer ni sortir, toutes les issues étant verrouillées de l'intérieur.
    Asami, camarade d'université de Reiko, mène l'enquête et ramène au jour un passé enfoui. Sans se décourager, elle n'aura de cesse de rechercher la vérité dissimulée dans le mystérieux tableau.
    /> Sur une trame qui fait monter l'angoisse, se tisse une intrigue pleine de suspens, qui a remporté le prix Ayukawa Tetsuya en 2004.

empty