Textuel

  • Prolongeant ses travaux sur la répression, Vanessa Codaccioni analyse et dénonce les ressorts de « la société de vigilance ». Surveillance massive, appel à la délation, légitimation de la répression : une nouvelle servitude volontaire est insidieusement imposée aux citoyens qui deviennent des acteurs incontournables de cette dynamique sécuritaire.

  • Convaincue que le séisme que nous venons de traverser est l'occasion pour l'humanité de se réinventer, Monique Chemillier Gendreau, dans une démonstration implacable, élabore les fondements d'une société radicalement différente. Un pari fou? Non nous dit-elle, « l'utopie n'est pas le rêve impossible d'imaginations débridées » et elle le prouve avec une saisissante clarté.
    Parce que la situation est telle que toute reprise sur les mêmes bases conduirait à d'autres crises sans doute plus violentes, Monique Chemillier-Gendreau nous alerte sur l'impérieuse nécessité d'inventer un monde différent. C'est à l'échelle de l'humanité qu'il faut le penser. Elle propose et décrit ici les principes et institutions qui permettront à la société mondiale une conversion complète. Parmi ces dix principes qui méritent tous d'être connus et débattus, notons l'idée d'une Déclaration universelle des responsabilités humaines, sociales et environnementales « parce qu'il n'y a pas de droits pour les uns sans obligations pour les autres » ; ou encore celui qui consiste à remplacer la compétition par l'entraide, « les activités concourant au bien commun relèveraient de la protection de l'intérêt général. » Enfin, actant l'échec des Nations Unies, elle ébauche la création d'une nouvelle organisation politique universelle qui mettrait en oeuvre un nouveau pacte mondial dont les objectifs seraient : la paix, la sauvegarde de la nature et la garantie des droits sociaux universels.
    Ce texte est un jalon vers un Conseil mondial de la Résistance. Il reste aux citoyens du monde à s'en emparer pour approfondir ce qui est esquissé dans ces pages.

  • Delphine Gardey présente la première perspective historique sur le clitoris. L'organe, longtemps dénié, méconnu ou réprimé, s'affirme aujourd'hui autant dans le champ scientifique et médical que dans l'espace public et politique. Le montrer tel que les connaissances actuelles le décrivent est le moyen pour les femmes de se réapproprier leur corps, leur sexualité et leur histoire. Quelle différence entre l'actuel clitoris 3D à taille réelle, le clitoris infantile de la théorie freudienne ou les labia minora de la Renaissance ? Pourquoi mesurer, disséquer, coudre, circoncire, exciser, réparer ou standardiser l'organe ? Quel clitoris pour quelle sexualité mais aussi quelle politique ?

    Clitoris d'hier et d'aujourd'hui, clitoris d'Occident et d'Orient, clitoris hétéro ou lesbien, Delphine Gardey explore la façon dont les savoirs et les pratiques médicales façonnent et définissent l'expérience intime des femmes : un enjeu de lutte individuelle ou collective.

  • Une analyse édifiante de la croisade réactionnaire et anti-démocratique menée par l'église catholique contre les évolutions contemporaines liées au genre et à la sexualité. Les deux chercheurs italiens révèlent la stratégie transnationale menée par le Vatican de Rome à Paris et décortiquent l'argumentaire idéologique « anti-genre » porté par les Manifs pour tous.

  • Michel Foucault est devenu une référence centrale de la philosophie politique en général et d'une bonne partie de la gauche en particulier. Ses concepts, ses analyses, sa stature intellectuelle, son modèle militant, sont souvent revendiqués. Son oeuvre est cependant passée par différentes phases et son attitude politique fut loin d'être stable.
    Ce livre offre une introduction accessible au sens politique changeant de la production du philosophe, le point d'orgue en étant ses célèbres et énigmatiques analyses sur le néolibéralisme.
    Trois grands axes de réflexions sont proposés ici :
    - la trajectoire sociale du penseur : comment et dans quelles conditions peut-on parler d'un sens politique du travail d'un philosophe comme Foucault.
    - le contenu politique de l'ensemble de son oeuvre, avant et après 1968.
    - le contexte intellectuel dans lequel il s'insère et intervient, en retraçant ses élaborations intellectuelles (depuis la fin des années 1970 jusqu'à sa mort prématurée).
    En effet, sans ces trois dimensions, il s'avère impossible de comprendre ce que peut enseigner Foucault à la gauche en général et ce qui se rapporte à l'analyse du néolibéralisme en particulier.
    Sont également analysées les faiblesses de la pensée de la gauche que Foucault a toujours diagnostiquées avec justesse même si l'on ne partage pas toutes les solutions qu'il a proposées.

empty