Michel Lafon

  • La datcha

    Agnès Martin-Lugand

    L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n'étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d'errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu'incontrôlable ?

  • à dos d'oiseaux

    Sarah Marquis

    Tout commence par une vertèbre de dinosaure envoyée anonymement à Pumilla Isquarm, célèbre exploratrice qui se repose entre deux expéditions dans son chalet perdu au milieu des Alpes suisses... Cette énigme va amener Pumilla et son équipe jusqu'au fascinant désert de Gobi, en Mongolie, dont ils vont découvrir les rites ancestraux, les trafics insoupçonnés, et un lieu mystérieux, Shambhala, censé protéger la Terre.

    Ce livre est à la fois un roman d'aventures, un polar à l'intrigue brillamment maîtrisée et un conte fantastique qui nous fait accéder à la magie universelle : celle de la Nature telle que nous devrions la « ressentir » pour la laisser nous transmettre ses forces au lieu de la saccager.

    Un chemin initiatique qui peut changer nos vies.

  • Le sexe, nous sommes nombreux·ses à y penser, mais trop peu à en parler - pour de vrai. Parce qu'en parler, ce n'est pas seulement faire la liste exhaustive de nos partenaires, raconter nos anecdotes les plus gentiment désastreuses (parce que c'est plus drôle), édulcorer certaines histoires et en censurer d'autres (parce que c'est plus facile). En parler, c'est se livrer, partager, entrer dans la sphère intime, sans honte ni retenue, pour mieux comprendre et, surtout, se sentir compris·e.

    À travers des portraits intimes de femmes (surtout) et d'hommes (aussi), Entre nos lèvres raconte les vraies histoires, dénonce les normes, rappelle nos différences, nos libertés, et ouvre le dialogue sur des tabous qui ne devraient pas en être.
    />
    Aujourd'hui, le podcast devient un livre et, pour la première fois, ces portraits s'entremêlent, se répondent, et prennent vie auprès des émouvantes illustrations de l'artiste Alexandria Coe. Vous y trouverez tous les récits qui ont déjà touché des milliers d'auditrices et d'auditeurs, mais aussi huit témoignages inédits. Et vous verrez, ils ont tous quelque chose à vous offrir.

  • Avocate, Yael Mellul s'est imposée au fil des années comme LA spécialiste de la lutte contre les violences conjugales et plus largement des violences faites aux femmes. Elle est à l'origine de la reconnaissance du délit de « violence conjugale à caractère psychologique », qu'elle a théorisé et fait inscrire à la loi du 9 juillet 2010. Elle revient dans cet ouvrage sur le combat acharné qu'elle a mené durant dix ans pour faire reconnaître le suicide forcé, adopté le 30 juillet 2020. Un combat acharné dont il a fallu surmonter les écueils, les fausses promesses, les coups bas, les moments de découragement... grâce à cette incroyable force qui l'anime. L'avocate engagée qui ne recule jamais est allée chercher au plus profond d'elle, s'est nourrie de la violence qu'elle-même a subie au sein de son propre foyer pour faire entendre, défendre, haut et fort, la voix et les droits de toutes les femmes ainsi que des enfants victimes de cette violence qui ne devrait plus exister.

  • Le football, c'est tout ce qui compte pour Edelweiss et Sarah. Au programme, des matchs à gagner et de nouvelles rivales à affronter. Sans compter Matéo, leur ami d'enfance, qui ne les laisse plus indifférentes. Mais cette année, pour la première fois, elles ne pourront pas jouer ensemble, car depuis plusieurs mois Sarah est à l'hôpital. Pour apaiser son chagrin, Edelweiss promet à son amie de lui écrire tous les jours, jusqu'à ce qu'elle revienne...

    100 % foot, 100 % filles, 100 % championnes ;

  • C'est une histoire de femmes dont les pouvoirs dérangent.
    Fascinante et attirante pour certains, dangereuse et maléfique pour d'autres, la sorcière a toujours peuplé notre imaginaire collectif. Qu'on lui prête un balai, des potions magiques ou une sexualité débridée, elle suscite tous les fantasmes. Autrefois traquée et brûlée, elle est aujourd'hui une femme de savoir, indépendante et puissante. Quel est le lien qui les unit au-delà des siècles ?

  • Héroïnes de la rue

    Marguerite Stern

    En 2013, Marguerite Stern est incarcérée en Tunisie pour avoir manifesté seins nus avec les FEMEN. En 2019, de retour à Paris, en réaction contre le nombre de femmes qui meurent assassinées par leurs conjoints, elle lance la campagne de collage contre les féminicides. Elle s'attaque à un domaine dont les femmes ont été dépossédées : la rue. 76% d'entre elles y ont déjà été suivies, harcelées, malmenées. 75% des budgets publics sont destinés aux loisirs masculins.La rue appartient aux hommes.

    Dans cet ouvrage écrit à la Féminine Universelle, Marguerite Stern raconte ses engagements et ce qu'elle attend d'un féminisme de combat.

  • Au coeur de Madrid se cache une boutique mystérieuse, Le Jardin de l'Ange.
    On y trouve des arbres, des fleurs à profusion, un peu de fraîcheur et de sérénité, et puis cinq femmes. Marquées par leurs drames, leurs angoisses et leurs erreurs, elles ne savent plus comment vivre. À l'abri du Jardin de l'Ange, elles apprennent à se connaître, se confier et se faire confiance. Trouveront-elles dans ce discret coin de paradis une chance d'éclore à nouveau ?

  • Dans un village reculé du Bengale, Rekha, onze ans, survit avec sa nombreuse famille en roulant des cigarettes artisanales.
    Elle assiste fréquemment au départ abrupt de ses camarades parties s'installer chez leur belle-mère, où elles sont souvent traitées comme des esclaves. Malgré son jeune âge, Rekha prend conscience du mal fait à ces fillettes. Lorsque, à leur tour, ses parents lui proposent un époux inconnu, elle entre dans une colère noire à l'idée d'être définitivement écartée des routes du savoir. Depuis, Rekha se rend de village en village pour raconter son histoire, et surtout expliquer les conséquences tragiques des mariages précoces.
    Grâce à elle, plusieurs dizaines d'enfants ont trouvé le courage de dire non à cette tradition tribale. Son parcours exemplaire lui vaut la reconnaissance des plus hautes instances de l'Etat. Rekha prouve dans ces pages qu'il est toujours possible de changer son destin, et aussi de sauver celui des autres.

  • Cauchemar

    Snejana Dimitrova

    En 1998, Snejana Dimitrova, infirmière à Sofia, signe un contrat pour aller travailler dans un hôpital pédiatrique en Libye. Ce séjour libyen devrait lui permettre d'améliorer l'ordinaire de sa famille. Il la mènera aux confins de l'inhumanité. Dès son arrivée à l'hôpital de Benghazi, Snejana découvre des conditions d'hygiène épouvantables, un personnel sans compétences, de jeunes malades atteints du sida... C'est pourtant elle, avec quatre de ses consoeurs, qu'on accuse bientôt d'avoir contaminé volontairement plus de 400 enfants, et que l'on condamne à mort. Et là, l'enfer commence. De cellule en cellule, de prison en prison, les cinq infirmières subissent des tortures physiques et psychologiques inimaginables, alors qu'elles ne sont que de simples pions dans un enjeu international qui les dépasse. Pendant près de neuf ans, l'attente se prolonge, malgré une mobilisation virulente dans de nombreux pays. Elle prendra fin à l'arrivée de Cécilia Sarkozy. Revenue chez elle, Snejana a voulu témoigner. Pour qu'on sache que ces choses-là existent encore. Et " pour que ça n'arrive plus jamais ".

  • 14 juin 2009. Téhéran se déchaîne. La foule descend dans les rues manifester contre la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad. Azar est parmi eux. En tant que journaliste mais comme citoyenne avant tout. Face aux gardiens de la Révolution islamique, nombre de manifestants tombent sous les matraques des forces de l'ordre. Elle ne fait pas exception, reçoit un sale coup sur le crâne puis s'effondre sur le bitume. Sauvée par son mari, elle va fuir la capitale avec lui pour échapper aux autorités qui ont mis leur tête à prix. Une folle cavale dans la campagne iranienne sans avoir accès aux soins indispensables et sans pouvoir joindre leurs familles, au risque de les condamner. Azar raconte ici cette dramatique expérience, dans un pays où la paranoïa est nécessaire à la survie. Un pays où, malgré un régime islamique, la drogue et la prostitution ravagent la vie de milliers de jeunes gens et de femmes iraniennes.

empty