La Martiniere

  • Hollywood, 1953. L'industrie cinématographique est un gâteau fourré à l'arsenic que se disputent la mafia, l'armée et les ligues de vertu catholiques. Dans ce marécage moral et politique, ne survivent que les âmes prêtes à tout. Le producteur raté Larkin Moffat est de ceux-là. Abonné aux tournages de séries B, il fait vivoter les crève-la-faim du cinéma et enrage contre ce système qui l'exclue. Jusqu'au jour où il se voit proposer la chance de sa vie. Dans cette combine dangereuse vont graviter autour de lui le major Buckman, parieur et coureur invétéré, le très ambivalent père Santino Starace, l'impresario et proxénète Johnny Stompanato. Tous vont croiser leurs destins, multiplier les manoeuvres et les crimes dans ce grand cirque du cinéma américain. Alors que défilent les Errol Flynn, Clark Gable, Hedy Lamarr et autres Frank Sinatra, ce petit monde sans scrupule va s'adonner à ce qu'il sait faire de mieux?: manipuler les masses et veiller à son profit.

  • Wolfgang Amadeus Mozart était un génie.
    Mort ruiné, enterré sans grande pompe, il aurait pourtant pu sombrer dans l'oubli... Si Constanze Mozart ne l'avait pas adoré au point de sacrifier leurs propres enfants à la gloire de son défunt mari. Si elle ne lui avait pas survécu pendant cinquante-et-un ans, bataillant jour et nuit pour la postérité de son oeuvre. Si elle n'avait pas gratté la terre à mains nues pour retrouver son squelette, ni rebaptisé son jeune fils « Wolfgang Mozart II » pour le produire dans toutes les cours d'Europe...
    Le deuil de Constanze révéla une femme d'affaires intransigeante, un caractère hors norme : une veuve redoutable. Voici le destin extraordinaire et romanesque d'une femme d'une grande modernité.
    />

  • Et si on parlait de sexe comme on parle de cuisine ? Encore faut-il goûter le sens des mots pour créer les recettes les plus savoureuses... Un dictionnaire de A à Z signé Maïa Mazaurette, chroniqueuse sexperte pour Le Monde, Quotidien, France Inter...

  • Ouvrez ce livre et envolez-vous pour les quatre coins du monde à la rencontre de femmes libres, courageuses et sages. Bâtissez une ville à nulle autre pareille avec la princesse du désert. Tremblez pour l'intrépide Wungala, qui sauva son fils des griffes d'un démon. Admirez l'intelligence de Rachel, qui sut rendre son mari aussi sage qu'elle. Respirez le parfum de la liberté en cheminant au côté de la jeune fille qui voulait passer sa vie avec les rennes.
    Enfin un recueil de contes traditionnels dont les femmes sont les authentiques héroïnes !

  • Aujourd'hui, c'est encore un secret assez bien gardé : les filles réussissent mieux à l'école que les garçons ! Et pourtant, devenues adultes, cela se gâte, disent les statistiques. Dans la vie professionnelle, les femmes perdent alors souvent leur place de première.
    Eh bien, justement, nous avons eu envie de faire changer, de faire chanter les statistiques... et montrer que, même devenues grandes, même quand les statistiques n'existaient pas, même lorsqu'elles n'allaient pas à l'école ou qu'elles y allaient moins, les femmes ont souvent été des Premières !
    Pour fêter la Journée internationale des femmes, nous avons donc voulu rendre hommage à toutes celles qui ont été les premières. D'abord parce que les Premières, ça vaut bien une fête. Ensuite parce que, symboliquement, l'année 2021 sera une fête des femmes toute particulière. Elle sera centenaire !Dans ce livre, vous irez à la rencontre de quelque 100 femmes. Premières à faire le tour du monde en 1766, à voyager dans l'espace en 1963, à obtenir en 1910 un brevet de pilote d'avion ou le permis de conduire en 1898... Ou bien à recevoir en 2014 la médaille Fields, l'équivalent du prix Nobel de mathématiques. Ou encore à devenir en 1960 cheffe d'État. À inventer qui le lave-vaisselle en 1886, qui un programme informatique en 1842, qui un traitement de texte électronique en 1968. Ou encore à créer en 1929 un musée aujourd'hui incontournable... Et encore, et encore !
    Parmi cette centaine de femmes, quelques-unes sont connues. D'autres, la plupart d'entre elles, parfaitement oubliées, voire inconnues ! Ce livre vous donne l'occasion de les découvrir... Qui étaient-elles, d'où venaient-elles, dans quel domaine ont-elles été la Première et comment en sont-elles arrivées là ?Se plonger dans les portraits de ces femmes, c'est assurément s'accorder un moment jubilatoire de découvertes, de retours sur l'histoire, de drôleries, d'espoirs et de rébellions, de sympathies, de combats, de victoires et de passions.
    Grâce à ce livre, illustré par Margaux Reinaudo, alias Gomargu, et préfacé par Julie Gayet, vous fêterez comme il se doit, de façon ludique, avec humour et en toute fraternité humaine, le centenaire de la Journée de la femme !

  • L'histoire des sciences est remplie de noms masculins. Pourtant, de tout temps, des femmes ont brillé dans la diffusion et la construction des connaissances scientifiques. Alors pourquoi sont-elles restées si longtemps dans l'ombre ?
    Dans ces pages, rencontrez Émilie du Châtelet, Irène Joliot- Curie, Rosalind Franklin, Dian Fossey et d'autres grandes femmes de science. Revivez avec elles leurs découvertes mais aussi les luttes qu'elles ont souvent dû mener pour s'affranchir des préjugés de leur époque et conquérir leurs droits.
    De passionnants entretiens avec 14 femmes du passé et du présent qui rappellent que la science s'écrit aussi au féminin et que l'égalité n'est jamais définitivement acquise.

  • Pour tout savoir de la grossesse, depuis la conception jusqu'aux premiers temps du bébé. Des doubles-pages animées par des découpes et des flaps expliquent le système reproducteur de l'homme et de la femme, la fécondation, la division cellulaire, la PMA, le patrimoine génétique, l'échographie, les jumeaux, la prématurité, et mois après mois le lecteur peut suivre l'évolution de l'embryon. Hélène Druvert donne corps à cette merveilleuse mécanique interne jusqu'à l'accouchement, avant de refermer le livre en beauté sur les premiers moments de la vie : l'allaitement, le développement moteur et l'évolution des sens du bébé.

    Un documentaire aussi somptueux que passionnant sur la chose la plus exceptionnelle du monde : une naissance.

  • Amy Winehouse : flash black Nouv.

    Amy Winehouse a laissé une marque indélébile dans le monde de la musique et de la culture pop, avec sa voix jazz et son style sixties plein d'audace. Riche d'anecdotes et d'histoires pertinentes racontées par toute une galerie de personnages proches d'Amy, de photos de décors spécialement reconstitués façon maquette pour représenter « l'univers Amy », sa garde-robe, ses objets-fétiches, de manuscrits de paroles de chansons et d'images d'archives inédites, ce livre présente un portrait intime de l'artiste qui rend hommage à son héritage créatif.

    Construit de façon chronologique, il est ponctué de réflexions personnelles des amis, collègues et fans d'Amy sur sa vie et son parcours. Entre autres, Ronnie Spector, Vivienne Westwood, Bryan Adams, Little Simz et Carl Barât, ainsi que Doug, propriétaire du Hawley Arms à Camden Town, Henry Hate, son tatoueur, Dionne Bromfield, sa filleule et le DJ Bijoux. Chacun d'eux a une histoire personnelle à partager. Leurs anecdotes et leurs réflexions finissent par brosser le portrait complexe d'une star adulée mais profondément perturbée. La journaliste culturelle de Vice, Emma Garland, permet de remettre ces récits en contexte, dans une introduction qui raconte les grands moments de la vie et de la carrière d'Amy et évoque ceux qui en furent les principaux protagonistes.

  • Maudite anne´e 1798 pour la Pa^queline ! D'abord le proce`s de son fils Victor, qui lui vaut une re´putation ignominieuse. Et maintenant l'incendie de sa maison ! Re´fugie´e chez son rejeton, qui a fait fortune de son me´tier d'embaumeur et de trafics d'organes, exaspe´re´e, elle accouche d'une ide´e diabolique : elle va lui jeter au visage les secrets dramatiques de son enfance, en couvrant les murs de ses e´critures. Et ira jusqu'a` le de´pouiller de ses richesses...
    Mais quelle est cette femme, qui suscite le de´gou^t autant que l'e´clat de rire et l'e´motion ? Et quel est donc ce roman extraordinaire, qui marie finesse et outrance, me´chancete´ et tendresse, e´rudition et imagination - jusqu'a` l'apothe´ose finale ? Un chef-d'oeuvre e´tonnant et dro^le, qui porte la patte d'un tre`s grand e´crivain, assure´ment.

    Apre`s le succe`s de L'Embaumeur, prix Saint-Maur en poche et prix de la ville de Bayeux, Isabelle Duquesnoy nous livre le portrait d'une me`re abominable, qu'on se surprendra e´trangement a` aimer, e´crit dans une langue e´poustouflante, entre pre´ciosite´ du XVIIIe sie`cle et de´mesure rabelaisienne. Un e´crivain inclassable et majeur de ce de´but du XXIe sie`cle.

  • Regarder le monde avec les yeux d'une femme.

    Dans la lignée de Human, Woman est un projet dédié aux femmes du monde entier dans un monde où, avant même de naître, l'enfant est un sexe : masculin ou féminin. Woman se fait le messager de milliers de voix singulières qui se croisent dans un portrait bienveillant sur la place de la femme dans nos sociétés.

    Après plus de 2 ans de travail, 2 000 interviews et 85 tournages dans plus de 50 pays, le film Woman d'Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand se veut le reflet du monde actuel, un reflet parfois sombre face à toutes les injustices encore subies par les femmes. Mais c'est aussi un message d'amour et d'espoir, un hommage à toutes celles qui s'affirment et combattent les stéréotypes, chacune à sa façon. Le livre se découpe en 7 grands thèmes : la condition féminine, le rapport au corps, la sexualité, la maternité, le couple, les violences, l'émancipation et le pouvoir. Chaque chapitre comprend les témoignages de femmes interviewées dans le film, dont une rubrique « coup de coeur » qui consacre la rencontre marquante entre une femme et un(e) journaliste de l'équipe de tournage. Ces prises de paroles sont prolongées et contextualisées par un reportage de presse, la tribune d'une personnalité engagée (comme celle du Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018), la présentation d'actions concrètes menées par des ONG et des données statistiques sur les conditions de vie des femmes dans le monde.

  • À différentes époques, partout dans le monde, elles ont pris la parole pour faire avancer de grandes causes, dénoncer les injustices ou les pires erreurs de l'humanité.
    Leurs mots ont parfois permis de déplacer des montagnes et continuent de résonner aujourd'hui, certains demeurant plus d'actualité que jamais. Elisabeth I d'Angleterre, Simone Veil, Louise Michel, Rosa Luxembourg, Malala et bien d'autres, parfois injustement oubliées... Cet ouvrage leur rend hommage, en rappelant la puissance du langage et de l'espoir.

    Chaque discours est mis en contexte et en résonance avec d'autres combats et avec l'actualité. Les textes sont accompagnés d'une iconographie riche et introduits par une très belle préface de Christiane Taubira.

  • L'enseignement de Jacques Lacan a eu lieu en Séminaires de 1951 à 1980. " Je n'aurais manqué un Séminaire pour rien au monde " a déclaré Philippe Sollers. Pour que tous, ceux qui y étaient eux aussi comme ceux qui n'y étaient pas, nous puissions profiter de la parole du grand psychanalyste, Jacques-Alain Miller s'emploie à faire revivre cette voix en détordant et éclairant la phrase de Lacan. Cela devra donner existence à 25 livres dont 15 ont jusqu'ici été publiés aux Éditions du Seuil. Voilà le seizième, le Séminaire 6 qui correspond à l'année 1958-1959 ; " Nous allons parler cette année du désir et de son interprétation " ainsi débute ce livre. Le Séminaire, livre VI est composé de vingt-sept chapitres, eux-mêmes répartis en quatre parties que sont : " Du désir dans le rêve ", " Sur un rêve analysé par Ella Sharpe ", " Sept leçons sur Hamlet " et " La dialectique du désir ".

  • Maïa Mazaurette tient depuis novembre 2015 la rubrique « Le sexe selon Maïa » dans Le Monde. Cette tribune, régulièrement la plus lue et la plus commentée des parutions du Monde, analyse notre représentation du corps, nos pratiques sexuelles aussi bien que notre imaginaire. Une approche qui résonne tout particulièrement dans le contexte du mouvement #metoo où les notions de sexe et de genre, de consentement et de plaisir, de risque et de séduction sont largement débattues. Avec un credo : le sexe doit nous rassembler plutôt que nous diviser.

  • Diane arbus

    Diane Arbus

    Lorsque Diane Arbus meurt en 1971, à l'âge de quarante-huit ans, elle exerce déjà une influence significative - qui tient même de la légende - sur les passionnés de photographie, alors même qu'un nombre encore relativement limité de ses photos les plus importantes ont été publiées. La parution de Diane Arbus (publié en français par les Editions du Chêne en 1973), tout comme la rétrospective posthume du Museum of Modern Art de New York, permet au grand public de découvrir la portée et la puissance de son oeuvre. La réaction est sans précédent. La publication de cette monographie de quatre-vingts photos a été dirigée et conçue par un ami et collègue de Diane Arbus, le peintre Marvin Israel, et par sa fille, Doon Arbus. En créant ce livre, leur objectif était d'être aussi fidèle que possible aux critères utilisés par Diane Arbus pour juger sa propre oeuvre et à la manière dont elle espérait qu'on la verrait. Le livre est devenu un classique universel. Diane Arbus: une Monographie, un chef-d'oeuvre intemporel traduit en cinq langues, demeure à la base de sa réputation internationale. Près d'un demi-siècle plus tard, les photographies d'Arbus suscitent toujours la même fascination, et les mêmes controverses. Elles pénètrent au plus profond de nous-mêmes avec la force d'une rencontre personnelle et, ce faisant, elles transforment la manière dont nous voyons le monde et les gens qui nous entourent.

  • « Elles étaient au nombre de douze. Douze méduses qui plongèrent parmi les bulles éclairées au néon dans l'aquarium. Leurs tentacules flottant comme des fourreaux de fantômes ».

    Dans les rues serpentines du Vieux-Nice, Rosa déambule au bras de son fils, Lino. Ensemble ils rêvent de posséder un hôtel dans lequel un immense aquarium accueillerait des méduses. A peine dix-neuf ans d'écart, ils forment un duo inséparable. Jusqu'au jour où Lino est arrêté et emprisonné pour le meurtre d'un enfant.
    Pour Rosa, l'innocence de son fils est incontestable. Dans un ballet d'images charnelles, poétiques, la mater dolorosa se lance dans une quête sublime et dévorante. Mais jusqu'où l'amour maternel peut-il conduire ?

  • 20 après oxygène, New oxy ! Une nouvelle façon d'aborder les questions qui tracassent les 11-15 ans.

    Parce que l'adolescence est le temps des grands changements et des grandes interrogations, ce livre apporte des réponses précises et sensibles.
    Qu'il s'agisse des transformations du corps, questionnement de soi, ou mystère du désir, tout est abordé sans tabou dans ce livre sur les questions INTIMES.

    Dans ce livre "spécial fille", Sylvie Sargueil-Chouery décode le pourquoi et le comment de ces bouleversements.

    Sylvie Sargueil Chouéry est médecin et journaliste; elle collabore à de nombreuses revues, généralement pour les rubriques santé. C'est son cinquième ouvrage aux Editions de La Martinière Jeunesse après Le zizi, questions et reponses, publié en 2006. Elle vit à Saint Roman au Mont d'Or près de Lyon.

    Jacques Azam est né en 1961 à Carmaux dans le Tarn. Il dessine principalement pour la presse et l'édition jeunesse. Autodidacte, il a commencé par faire des dessins de presse adulte. Puis il s'est orienté vers la jeunesse, pour la presse et l'édition. Ses ouvrages sont publiés chez Bayard, Albin Michel. Aux éditions de La Martinière Jeunesse, il a déjà illustré Je suis gaucher, et alors ? et 140 expressions

  • Le livre indispensable pour les fans d'Isabelle Huppert !

    C'est en 1993, alors qu'elle travaille pour les Cahiers du cinéma, que Carole Bellaïche photographie pour la première fois Isabelle Huppert, alors en répétition à Lausanne de la pièce Orlando, mise en scène par Bob Wilson.

    Un an plus tard, Carole a la surprise d'être contactée par l'actrice souhaitant être photographiée en Marlène Dietrich pour les besoins d'un film de Louis Malle (qui n'a jamais été réalisé).

    Cette séance, magique, marque le début d'une relation photographe-modèle qui ne s'est jamais interrompue.

    Femme aux mille visages, Isabelle Huppert partage avec la photographe un plaisir complice de l'image qu'aucune autre actrice ne possède.

    Suivront des dizaines de séances et de voyages, dont un au Brésil, tant d'expériences et de moments forts, des photos en studio, dans la rue, dans des cafés, seule ou en famille... Chaque série (dont de nombreuses images inédites) montre un visage différent de l'actrice : elle se transforme, elle est une autre, elle nous échappe, mystérieuse et quotidienne, c'est là sa magie.

  • Faire connaître aux enfants d'ici la vie quotidienne des enfants d'ailleurs, telle est l'ambition de la collection enfants d'ailleurs.
    Dans chaque ouvrage, nous découvrons la vie de tous les jours, les besoins, les rêves de trois ou quatre enfants. et parce que leur vie est étroitement liée à l'histoire politique, sociale et religieuse de leur pays, apprendre à connaître ces enfants, c'est aussi découvrir le monde. on surnomme le rwanda le "pays des mille collines". il est situé q au coeur de l'afrique, et compte parmi les plus densément peuplés au monde.
    Le rwanda est surtout connu pour le génocide des tutsis par les hutus, en 1994, mais depuis, la population a choisi de regarder vers l'avenir. le rwanda est un pays qui vit à nouveau et se reconstruit. guy-noël habite à kigali, la capitale. tout comme ses parents, tutsis, il est né en exil dans le burundi voisin. il s'intéresse beaucoup à l'histoire de son pays. victor est hutu. il vit dans une banlieue éloignée de la ville de ruhengeri, dans le nord du pays.
    Son père, emprisonné, sera bientôt jugé pour les crimes qu'il a commis pendant le génocide. victor fait de son mieux pour aider sa famille. flore est de l'ethnie twa, une petite minorité qui vit aux alentours de la forêt de gisenyi. son existence est rythmée par les activités agricoles, le travail de sa mère, qui est potière et les fêtes de son village.

  • Anne Vaisman est journaliste spécialisée dans les questions d'éducation et de psychologie. Ayant travaillé à l'Etudiant, puis Famille Magazine, elle est actuellement rédactrice en chef à Maxi. Elle a déjà publié plusieurs titres à La Martinière Jeunesse : Quels métiers, quel avenir ?, Sexe, amour et sentiments (collection Ados), Pas si facile d'aimer (Oxygène), Quel métier pour plus tard ?, L'homosexualité à l'adolescence (Hydrogène).

  • Voilà présentée en photos dans ces pages la passionnante et véritable histoire d'un mythe qui ne
    fait pas seulement chavirer les coeurs, mais bouleverse les façons de vivre : l'amour ! L'amour est
    éternel, dit-on. Mais les conduites amoureuses, elles, changent :
    Les 50 premières années du XXème siècle ont révolutionné l'ordre amoureux.
    - Les conventions bourgeoises sont balayées.
    - Les élans se font plus pressants et les mots plus crus.
    - Les corps se dénudent et s'érotisent : le corset est banni, le maillot de bain apparaît...
    - Parallèlement, les sexes se rapprochent et la mixité s'installe.
    Jusque-là l'amour s'effaçait derrière la raison, l'intérêt ou l'affectivité qui guidait plus sûrement les
    mariages, la pudeur s'imposait dans les relations entre hommes et femmes.
    On se garde de trop parler de ses dessous parfois sombres - grossesses non désirées, divorces,
    prostitution, maladies sexuelles. L'amour est devenu le socle universel du bonheur.
    Pour le meilleur ou pour le pire, il s'apprête dès l'après-guerre à mettre le bonheur familial plus que
    jamais au coeur de ses aspirations.

  • Célèbres ou inconnues, vingt femmes racontent le lien qui les unit au sport et retracent leur parcours. En recueillant leurs témoignages, l'auteur Sandrine Retailleau rentre dans l'univers de ces sportives d'exception pour comprendre leur passion. Chacune exprime ce que le sport lui procure d'expériences et de sensations, la place qu'il occupe dans sa vie ou ce qu'il a changé en elle... La photographe Muriel Franceschetti fait écho à ce jeu de miroir complice, pour mieux signifier que le sport se conjugue avec émotion et partage.

  • - DIALOGUES AVEC DOMINIQUE BOURG, JEAN-PAUL FITOUSSI, ERIK ORSENNA, JEAN SALENÇON, CHARLES-EDOUARD VINCENT ET JANE GOUDALLDepuis mon arrivée au secrétariat d'Etat à l'écologie, je n'ai cessé d'échanger, de rencontrer et de débattre avec des hommes et des femmes de tous horizons : philosophes, économistes, représentants associatifs, scientifiques...En rendre compte aujourd'hui, c'est leur rendre hommage. C'est également livrer le témoignage d'une action publique en acte, d'un intense cheminement à l'épreuve du pouvoir. Menace climatique, pollutions croissantes, épuisement de nos ressources, érosion de la biodiversité. Et, in fine, accentuation des inégalités, tensions sociales, fragilités économiques. On peut polémiquer sur les chiffres, redessiner les courbes, ajuster les calculs, dénoncer les catastrophismes...mais, au fond, pourquoi ? Pour ne rien changer ? Pour persister encore un peu comme si nous n'avions pas suffisamment fatigué laTerre ? Cette voie du confortable évitement n'est pas la mienne. Elle fait fi de demain, elle fait fi des autres. Je lui préfère l'intranquillité lucide de ce qui, à mes yeux, est notre devoir aujourd'hui : une révolution dans nos usages du monde. Ce cheminement civique et philosophique est passé, depuis le Grenelle de l'environnement et son incroyable élan, par une crise mondiale, l'incertitude des lendemains de Copenhague, les balbutiements de la taxe carbone, les polémiques autour des changements climatiques... Ilpasse, par-dessus-tout, par un combat quotidien pour faire de l'environnement une urgence politique.Etre plus qu'avoir, Participer, Connaître (ou Savoir), Inventer et Partager. Chacun de ces grands thèmes est organisé autour d'un entretien avec Erik Orsenna, Dominique Bourg, Jean Salençon, président de l'Académied es Sciences, Jean-Paul Fitoussi et Charles-Edouard Vincent, d'Emmaüs France.

    - Chantal Jouanno, née le 12 juillet 1969 à Vernon (Eure), est une femme politique et karatéka française. Elle est, depuis le 21 janvier 2009, la secrétaire d'État chargée de l'Écologie. Le 21 janvier 2009, elle est nommée secrétaire d'État chargée de l'Écologie, en remplacement deNathalie Kosciusko-Morizet. En tant que secrétaire d'État chargée de l'Écologie, elle doit porter devant leParlement l'examen des lois dites " Grenelle I " et " Grenelle II " issues du Grenelle Environnement qu'elle a suivi pour l'Élysée et à l'Ademe9 et souhaite défendre " la biodiversité, la santé environnementale et la conso durable "Dans lecadre des élections régionales 2010, elle énonce les " principes d'une écologie de droite ", qui seraient notamment la croissance, le progrès technologique, et l'utilisation de l'énergie nucléaire.

empty