L'herne

  • Malentendu à Moscou, longue nouvelle écrite en 1965, écartée par Simone de Beauvoir du recueil intitulé La Femme rompue, évoque la crise vécue par un couple vieillissant au cours d'un voyage en URSS : déception politique et « malentendu » sentimental s'entrecroisent, nouant histoire individuelle et Histoire collective. Par ses qualités propres comme par la richesse des échos qu'elle entretient avec l'ensemble de l'oeuvre de Simone de Beauvoir, cette nouvelle méritait une nouvelle édition.

  • Pionnière du féminisme, Louise Michel écrit dans ses Mémoires : « La question des femmes est, surtout à l'heure actuelle, inséparable de la question de l'humanité. » Ce Carnet propose de rassembler les textes et pamphlets féministes de l'auteur dont Le Manifeste et proclamation de Louise Michel aux citoyennes de Paris en est l'emblême. Son souhait le plus cher est d'apporter aux femmes une aussi bonne éducation que les hommes, elle leur enseigne tout : les mathématiques, le théâtre, les sciences naturelles jusqu'à l'éducation sexuelle.

    « Les hommes sont des lâches ! Nous l'avons vu dans les deux journées à jamais mémorables, où leurs talons seuls étaient visibles ; j'avais cru un instant que je pouvais me fier à eux, il n'en est malheureusement rien. Un millier de citoyennes comme moi, et la révolution serait faite ; du courage donc, et laissez pleurnicher vos femmelettes de maris. Je veux la paix à l'intérieur, quant à l'extérieur, je ne vous dis que ça. »

  • " C'est parce que le mutisme des voix animales est une sorte de fleuve des enfers, un Achéron, que j'ai souhaité intituler cet exposé "Le rameau d'or". On découvre en effet, chez Virgile et Michelet, dans le lien que l'historien entretient au poète, l'évocation d'une secrète analogie entre les animaux et les morts, entre les endormis que sont les animaux et les à demi vivants que sont pour nous les morts. Autres qu'il est difficile, voire dangereux d'approcher. Avant de les rencontrer, il faut se munir d'un mot de passe, d'un schibboleth, d'un rituel, d'un instrument orphique, ce qui n'exclut cependant pas l'effort et l'endurance. C pouvoir énigmatique, on peut le nommer indifféremment, finesse de l'oreille ou don de la traduction. La grâce est accordée à certains et refusée à d'autres, qui permet d'entendre et de comprendre le parler des à jamais silencieux, et d'administrer un remède à cette immémoriale séparation entre les bêtes et les hommes qu'on nomme pompeusement la différence zoo-anthropologique. " Elisabeth de Fontenay.

  • Il y a un côté prodigieusement énervant chez les cubains, c'est le côté " nouveau libre " ils sont nouveaux libres comme on est nouveau riche.
    Ce sont eux qui ont inventé 1a révolution, le monde a les yeux fixés sur eux tout le monde les admire et il n'y a que les salauds pour se permettre la plus légère objection. ils semblent ignorer parfaitement (je parle du cubain moyen) qu'ils sont à une heure de l'amérique, qu'ils ont demandé l'aide des russes et que ce peut être une raison de l'intérêt que leur porte la presse mondiale. enfin, ils sont persuadés qu'à part la russie, tous les peuples vivent sous une affreuse tyrannie et que nous-mêmes français, prêtons la main à un bourreau sanguinaire nommé de gaulle.
    Des conversations de ce genre, si elles se prolongent vous mènent au bord de l'apoplexie.

  • fille d'industriels aisés, elle a publié son premier roman, bonjour tristesse en 1954, à l'âge de 19 ans. beaucoup de livres suivront et le succès ne se démentira pas. sa carrière littéraire se confirme dans le temps et fait de françoise sagan une personnalité incontournable de la scène culturelle française. dans la mouvance de la nouvelle vague, elle a aussi contribué à l'écriture de scénarios et de dialogues de films. menant une " vie de patachon ", selon sa propre expression, voyageant sans relâche, elle passe de megève, à sa propriété en normandie via la côte d'azur et cajarc, et ne résiste pas à des horizons plus lointains, comme l'italie ou les seychelles. françoise sagan meurt à l'âge de 69 ans.

empty