Littérature générale

  • Etre psychanalyste, c'est savoir que toutes les histoires reviennent à parler d'amour.
    La plainte que me confient ceux qui balbutient à côté de moi a toujours pour cause un manque d'amour présent ou passé, réel ou imaginaire. je ne peux l'entendre que si je me place moi-même en ce point d'infini, douleur ou ravissement. c'est avec ma défaillance que l'autre compose le sens de son aventure. philosophie, religion, poésie, roman ? histoires d'amour. de platon à saint thomas, de roméo et juliette à don juan, des troubadours à stendhal, de la madone à baudelaire ou bataille.
    Les grandes élaborations symboliques ne disent pourtant rien d'autre que ce qui s'écoute dans l'ombre, chaque jour. etre psychiquement en vie signifie que vous êtes amoureux, en analyse, ou bien en proie à la littérature. comme si toute l'histoire humaine n'était qu'un immense et permanent transfert.

  • Melanie Klein (1882-1960) apparaît comme la novatrice la plus originale de la psychanalyse. Alors que Freud centre la vie psychique du sujet sur l'épreuve de la castration et la fonction du père, Melanie Klein - sans les ignorer - les étaie d'une fonction maternelle, absente dans la théorie du fondateur. La première, elle pense au matricide : capable dès la naissance d'un lien à l'objet (le sein, la mère), et habité de fantasmes aussi violents que réparateurs, l'enfant selon Melanie Klein a ouvert de nouveaux horizons à la clinique de la psychose et de l'autisme.

empty