Flammarion

  • Faut-il qu'à chaque conflit de société notre esprit critique cède le pas à la frénésie générale ? Les partis politiques sont-ils condamnés à reproduire les mêmes schémas qui précipitent leur perte ? Devons-nous rester passifs devant les nouvelles technologies qui poussent de plus en plus loin la manipulation et le contrôle des citoyens ? Autant de questions posées par Doris Lessing dans ces six conférences données dans les années quatre-vingt, qui répondent pourtant précisément aux défis du XXIe siècle. Elle exhorte chacun de nous à prendre conscience des lois qui nous gouvernent pour que nous puissions enfin nous affranchir des loyautés aveugles, de l'obéissance aux slogans, aux chefs, aux émotions collectives. Déployant avec éloquence son franc-parler habituel, la lauréate du prix Nobel de littérature prouve une nouvelle fois sa force visionnaire dans ce livre à l'écho aussi puissant que déconcertant.

  • Le temps mord

    Doris Lessing

    Ces essais parmi les meilleurs du prix Nobel de littérature 2007 abordent un grand nombre de sujets, de cultures, de périodes et de thèmes : mystères du soufisme, critique des grands classiques de la littérature, ses chats, etc.

  • Avec Filles impertinentes Doris Lessing nous livre le récit poignant de sa genèse et de sa jeunesse. Elle s'y dévoile sous un jour nouveau et met toute sa puissance de conteuse au service d'un sujet universel : les relations mère-fille. Mordant, plein d'esprit et porté tout au long par une franchise hors du commun, Filles impertinentes est également l'autoportrait saisissant d'un des écrivains les plus libres de son époque.

  • Alfred et Emily « Je crois que la colère ramenée des tranchées par mon père s'est emparée de moi très tôt et ne m'a plus jamais quittée. Les enfants ressentent-ils les émotions de leurs parents ? La réponse est oui, nous les ressentons. Et voilà un héritage dont je me serais bien passée. À quoi bon tout cela ? C'est comme si cette vieille guerre imprégnait ma mémoire, ma conscience. » Doris Lessing, prix Nobel de littérature, explore la vie de ses parents, tous deux abîmés de manière irrévocable par la Grande Guerre. Elle imagine tout d'abord la vie plus heureuse qu'ils auraient pu bâtir si la guerre n'avait pas eu lieu, avant de se livrer à un examen cinglant de leur couple tel qu'il fut en réalité dans l'ombre pesante de cette guerre. « Aujourd'hui encore, je m'efforce d'échapper à cet héritage monstrueux, pour être enfin libre », confie Doris Lessing. Avec Alfred et Emily, c'est très exactement ce qu'elle fait, et de manière éclatante.

  • Jeune fille noire éprouvée par les décès de sa mère et de sa tante, Victoria se raccroche toute sa jeunesse durant au souvenir d'une visite éphémère dans la demeure d'une riche famille blanche, les Staveney. Quinze ans plus tard, elle finit par faire de son fantasme réalité à travers la liaison qu'elle a avec le fils de maison, Thomas.
    De cette relation naîtra une fille, Mary, à la peau claire et au sourire radieux. Les Staveney, en adoration devant la petite, proposent de l'accueillir de plus en plus souvent chez eux. Victoria, tout à la réalisation de la chance que ce serait pour sa fille de bénéficier d'une telle éducation, n'imagine pas les conséquences qu'aura sa décision.
    Doris Lessing dépeint la détermination et l'ambivalence qui motivent les décisions de Victoria dans un conte aigre-doux sur le racisme, la bonne conscience et l'ambition.

empty