Langue française

  • L'Interruption Volontaire de Grossesse est un droit en France, mais qui reste fragile. Ce droit n'est pas seulement le fait de pouvoir avorter de façon médicalement assistée, mais aussi de pouvoir le faire en étant accompagné(e) par la parole. La clinique de l'IVG est une clinique où les professionnels doivent être sensibilisés et formés à la bienveillance. L'IVG est un événement douloureux pour les femmes, les couples, mais il peut, à condition d'être accompagné(es) par la parole, être aussi un événement constructif dans la vie d'une femme. Six professionnelles ont souhaité écrire ce livre pour transmettre à tous et toutes ce que les femmes et leurs proches leur ont appris de l'IVG. Au travers de situations concrètes vécues par des couples, des adolescentes ou des femmes seules, elles nous font partager ce qui peut se révéler derrière une demande d'IVG, et nous révèlent ce qui peut aider les femmes à en sortir grandies grâce à la parole.

  • Comment se construit une culture écologiste ? Comment celle-ci peut permettre de prendre en compte le désir de bien-être de chaque personne en prenant soin du vivant ? Comment pouvons-nous nous épanouir dans les limites de la planète ?
    L'influence de l'écologie dans nos vies, c'est pour chacun de nous une histoire différente. Première coopérative, marche du sel de Gandhi, objection de conscience, Greenpeace, fermes bio, Théâtre de l'opprimé, réflexions d'Ivan Illich ou d'Hervé Kempf, écoféminisme, abandon de l'extension du camp militaire du Larzac, manifestations géantes contre les missiles nucléaires, Brigades de paix internationales, lycées autogérés, catastrophe industrielle de Bhopal, Confédération paysanne, rapport Brundtland, assassinat de Chico Mendès, systèmes d'échange local, mort de Superphénix, Quartier Vauban en Allemagne, protocole de Kyoto, premier forum social mondial à Porto Alegre, déboulonneurs, commune de Segonzac...
    À l'occasion de ses 30 ans, la revue Silence propose ici, avec l'aide d'une soixantaine de contributeurs et contributrices, un inventaire en 600 dates, forcément subjectif, de lectures, films, chansons, campagnes militantes et évènements divers, qui ont joué un rôle dans la construction de notre réflexion et d'un nouvel imaginaire collectif.
    Illustré de plus de 150 photos, un album vivant et dynamique qui nous permet à la fois d'enrichir nos connaissances et de diffuser la culture écologiste !

  • Les virus sont des phénomènes sociaux. Parce que les modes de transmission du VIH/Sida sont symboliquement chargés, la pandémie souligne de manière particulièrement forte que l'épidémiologie est par essence une science ud social. Ce numéro explore : les croyances, les attitudes, les comportements qui favorisent ou freinent l'épidémie et lui donnent forme ; les enjeux politiques, éthiques et économiques de la prévention et du traitement ; les réponses politiques et le rôle qu'y jouent nécessairement les droits humains des personnes qui vivent avec le VIH ou le sida. L'orientation de ce numéro reflète la conjonction, propre à l'Unesco, d'une expertise en éducation, en sciences naturelles, en sciences sociales, en culture et en communication. L'Unesco en tire une capacité interdisciplinaire pour oeuvrer dans l'éducation à la prévention afin de faire barrage à l'épidémie du sida.

  • Les rencontres précédentes organisées par Mix-Cité 45 sous le libellé "Femmes des lumières et de l'ombre" ont rendu vie, chaque année, à des figures oubliées ou méconnues issues d'une époque précise, du Grand Siècle classique à l'entre-deux-guerres.
    La septième session ouvre une nouvelles perspective, thématique et diachronique, autour des femmes de sciences - un immense continent dont n'émergent que quelques noms emblématiques, Emilie du Cgâtelet au temps des Lumières ou Marie Curie au XXe siècle. Il y eut pourtant, et bien en amont du XVIIIe, de remarquables chercheuses dans des domaines aussi divers que les mathématiques, la paléontologie, la médecine ou l'ethnologie. Trop souvent dans l'ombre d'un mari ou de collègues prompts à récupérer - voire à s'attribuer - le fruit de leurs travaux, elles n'ont guère bénéficié de la moindre renommée, l'esprit de leur époque ne les autorisant d'ailleurs pas à envisager une légitime reconnaissance.
    Au-delà d'une approche biographique, il s'agit de présenter leurs découvertes, leur ofiginalité, et les chemins étroits d'une émancipation laborieuse : la recherche ne s'est pas toujours montrée prompte à ouvrir aux femmes les portes de la science.

empty