Albin Michel

  • De la remarque la plus « anodine » à la violence la plus insupportable, de l'espace public à l'espace intime, voici la parole sans filtre de femmes de tous âges, de tous horizons qui témoignent des injustices et du harcèlement au quotidien.
    Dans la bouche d'une fille c'est un collectif de femmes déterminées. Un compte Instagram très suivi. Et un livre manifeste qui s'adresse autant aux femmes qu'aux hommes désireux de croire à la pleine égalité des sexes et prêts à l'encourager !

  • "De Caron, dont nous restent si peu de disques, de Bréval, dont il n'en reste aucun, regardez les yeux qui flamboient et vous saisirez sinon la voix même, du moins son feu. Apprendre à compléter l'oreille par l'oeil, pour imaginativement plus à plein réincarner la tragédienne qui ne viendra plus. Le bel exercice ! Puisse, par contagion, nous en venir un peu de ce feu sacré dont l'histoire ne nous donne plus d'exemples. Voyez les visages, voyez les regards, complétez par les voix, si trace en reste ; ou des regards induisez le timbre et la vibration, et figurez-vous l'ensemble, le rapport magique. Et voici : les Tragédiennes sont revenues... " André Tuboeuf, extrait de la préface.

  • Notre monde semble souvent vouloir n'offrir qu'un seul visage : celui de la pleine santé, de la jeunesse, de la prospérité, du succès.
    Mais ce qui apparaît chaque jour, à travers les épreuves qui s'offrent à la société et à nos vies, c'est la fragilité de l'humain. Accepter sa fragilité, accepter d'en parler, c'est refuser d'emblée de céder à la tentation d'une position factice et toute-puissante. C'est permettre également de ne pas se laisser aller à une posture victimaire, à la glorification de la faiblesse. Tout au long de cet ouvrage, psychanalystes, médecins, spécialistes des religions et de l'économie explorent les facettes de la fragilité.
    Celle-ci dévoile alors ses richesses insoupçonnées, en même temps que se dessine le vrai visage de la force : celle d'une humanité consciente de ses limites, mais aussi de ses ressources.

empty