Actes Sud

  • Créée en 1982 par l'éditeur Robert Delpire, la collection Photo Poche compte aujourd'hui 159 titres. Quand une centaine sont consacrées à des hommes, seules une dizaine à des femmes, non par un choix délibéré mais bien par manque de reconnaissance accordée aux femmes photographes par les institutions et le marché de la photographie. Les "grands noms" qui s'imposent au fil des expositions et des publications sont bien majoritairement masculins. Pourtant, les femmes photographes existent dès la première heure et sont nombreuses ! Conscient de ces disparités, Robert Delpire souhaitait leur consacrer un coffret de trois volumes couvrant toute l'histoire de la photographie. La sélection des photographies a été réalisée par Sarah Moon.

  • Né à el-biar en 1930, jacques derrida a vécu en algérie jusqu'à l'âge de dix-neuf ans.
    Il est issu d'une famille originaire de la péninsule ibérique qui habitait l'algérie depuis près de cinq cents ans. l'empreinte de ce pays, dans la vie comme dans l'oeuvre de derrida, méritait d'être mieux connue et explorée. tel est notamment le propos de ce livre, qui prolonge le colloque international "sur les traces de jacques derrida" qui s'est tenu à la bibliothèque nationale d'algérie en novembre 2006.
    D'algérie, du brésil, des etats-unis, d'egypte ou de france, compagnons de toujours, alliés, traducteurs, tous nous font partager les grandes questions ouvertes par l'oeuvre de jacques derrida et éclairent la singularité de son regard sur le monde.

  • A la veille de la Première Guerre mondiale, le milieu musical français semble entrouvrir sa porte aux compositrices interdites jusqu'alors que ce soit dans les représentations ou les concours. Si cette parenthèse enchantée paraît se refermer avec les premiers coups de canon, la période aura néanmoins permis de faire émerger des figures de créatrices telles que Mélanie Domange, née Bonis (1858-1937). Pianiste autodidacte issue de la classe moyenne parisienne, cette femme a néanmoins fréquenté, au cours des années 1880, les classes d'écriture du Conservatoire. Elle y a notamment suivi l'enseignement de César Franck. Le diminutif de son prénom et son nom de jeune fille deviennent dès cette période la signature de ses partitions éditées, laissant ainsi planer un doute durant de nombreuses années sur le genre de leur auteur. Ce livre collectif aborde Mel Bonis selon des approches et des angles très différents. Il s'agit à la fois de présenter de nouvelles sources permettant de mieux cerner son parcours, d'analyser les documents qui ont jusqu'alors servi à écrire sa biographie et de proposer un panorama très large de sa production (analysée par genres musicaux).

empty