Sciences Humaines

  • Voici plus qu'un livre, un laboratoire d'idées. Les mots choisis ne sont pas des définitions statiques de LA psychologie, mais le reflet de théories et de concepts en mouvement. Dans cet ouvrage est proposé un état des lieux des grandes évolutions qui ont marqué l'étude du comportement des individus et de leurs processus mentaux depuis un siècle. Destiné à tous ceux qui s'intéressent à la psychologie, du néophyte au praticien, en passant par l'étudiant ou l'autodidacte, il y sera question aussi bien de la psychologie évolutionniste, des neurosciences, de la plasticité cérébrale ou des neurones miroirs.

  • Qu'est-ce qu'un homme ? Qu'est-ce qu'une femme ? Existe-t-il un « troisième » genre ? D'où nous vient en réalité notre identité sexuelle ? De nos gènes, des hormones, de notre éducation et de notre culture, de nos goûts ?
    Cette question est aujourd'hui plus que jamais sur la sellette. D'une part, parce que les évolutions sociales donnent à voir des identités de sexe de plus en plus diversifiées où la part du féminin et du masculin varie selon les individus. Mais aussi parce que ces questions engendrent dans l'opinion de nombreux amalgames et de virulentes polémiques.
    L'objectif de ce livre est justement d'apporter une clarification sur le sujet. Quelles sont les théories en présence lorsqu'il s'agit d'expliquer les différences hommes-femmes, les orientations sexuelles, le phénomène des transgenres ? En quoi consistent justement les études sur le genre qui se sont multipliées depuis deux décennies ? Et finalement, quel bilan peut-on tirer aux vues des avancées scientifiques les plus récentes ? La parole est donnée aux psychologues, anthropologues, sociologues, philosophes et même aux neuroscientifiques qui ont tous apporté leur pierre à ce débat.
    Mais c'est aussi de l'évolution du statut et des rôles sociaux de chacun des sexes dont il sera question. Depuis un demi-siècle, les transformations sociales et les progrès de la démocratie questionnent la place des deux sexes aussi bien dans la sphère publique que privée. Pourquoi les femmes ont-elles été tenues, depuis la nuit des temps et dans toutes les sociétés, dans un statut d'infériorité sociale ? Pourquoi, dans les démocraties les plus avancées, des inégalités et certains stéréotypes semblent résister ? Et, quoi qu'il en soit, dans quelle mesure ces change¬ments induisent-ils une transformation des identités aussi bien féminines que masculines ?

  • Dès 1791 Condorcet défend avec fougue " l'instruction en commun des deux sexes " comme mesure démocratique mais il ne sera pas écouté.
    Neuf décennies plus tard, les Républicains choisissent la non-mixité lorsqu'ils créent l'enseignement secondaire public des jeunes filles. Malgré la diffusion de la coéducation aux Etats-Unis et ailleurs, la mixité à la fin du XIXe siècle reste une utopie en France. Il faut attendre 1976 pour que la mixité se généralise à tous les degrés de l'enseignement, sans débat ni polémique. Pourtant, nous savons aujourd'hui, comme l'écrit Geneviève Fraisse, que " la mixité est nécessaire, mais pas suffisante, pour dissoudre les inégalités chroniques ".
    L'histoire de cette révolution pédagogique, de ses opposants et de ses défenseurs, de ses réussites et de ses échecs, restait largement à écrire. Des historiennes et des sociologues nous convient dans ce volume à des analyses du passé éloigné et du passé proche, et à des comparaisons avec d'autres pays d'Europe où la mixité est au coeur des questionnements. Alors que la remise en cause de la mixité est devenue un débat de société, son histoire et ses enjeux méritent d'être rappelés car ils montrent à quel point le fait de mettre garçons et filles ensemble n'a jamais été une simple question de gestion des sexes.
    Toute la société est concernée.

  • Le tourisme transforme une partie de la planète en un immense parc d'attractions. Un Disneyland grandeur nature, où les geysers jaillissent à heures fixes, les centres-villes deviennent des décors de cinéma, les îles "désertes" et les forêts "sauvages" des lieux parfaitement aménagés pour jouer les Robinson ou les Tarzan. Faut-il s'en affliger ? Pas forcément : nous sommes tous des touristes, un jour ou l'autre, même si nous nous en défendons. Et parce que nous sommes 800 millions, nous façonnons les paysages et redessinons le monde. Ce livre raconte un tour du monde en famille. Avec enfants à distraire et douaniers à amadouer. Australie, Nouvelle-Zélande, Polynésie, États-Unis, Canada, Brésil... autant de destinations que la plume alerte de Sylvie Brunel décrit avec talent et humour. À la fois chroniques de voyage et réflexion de fond, La Planète disneylandisée unit les compétences de géographe de Sylvie Brunel à son talent d'écrivain, déjà révélés à travers de nombreux essais et deux romans. Un livre drôle et intelligent, qui nous aide à mieux appréhender le monde que nous sommes en train de créer.

    Sylvie Brunel enseigne aujourd'hui la géographie à l'université Paul-Valéry de Montpellier après avoir travaillé dix-sept ans dans l'action humanitaire. Âgée de 45 ans, elle est mère de trois enfants à qui elle veut faire comprendre et aimer le monde.

empty