Ombres

  • Charity Royall s'ennuie à mourir dans le petit village de North Dormer, en Nouvelle-Angleterre, où elle a été recueillie enfant par un avocat. Un jour de début d'été, elle voit apparaître dans la minuscule bibliothèque municipale où elle travaille, un jeune architecte, Lucius Harney, venu dessiner les vieilles demeures de la région. Très rapidement, la jeune femme s'éprend de lui.

  • Cette histoire écrite au mexique en 1943 reprend le thème principal de la septième croix : le comportement de l'allemand moyen sous le nazisme.
    Mais ce qui en fait l'irremplaçable qualité, c'est sa tonalité dominante, qui est celle de l'élégie. c'est un requiem aux amis écrasés, aux parents, à la propre jeunesse d'anna seghers, partie mélancoliquement à la recherche du temps perdu...

    Ces quinze jeunes filles en fleur ont succombé à la tragédie allemande : déportations, suicides, bombardements, tortures, leni, marianne, nora, gerda, else, elli, sophie, lotte...toutes disparues sans retour.
    La méthode narrative donne une force beaucoup plus impressionnante au drame : le récit couvre simultanément deux époques, qui entrent sans cesse en collision. l'idylle du passé, à peine éclose, est impitoyablement piétinée par la brutalité du présent. davantage encore : l'idylle est obscurcie dès sa naissance, car l'ombre du destin ultérieur s'appesantit sur elle. les élans sincères, les sentiments délicats de l'adolescence sont démentis et ravagés par les lâchetés, les compromissions et les cruautés de l'âge mûr.

  • " de tous mes livres peu me sont indispensables : deux sont toujours parmi les choses à ma portée, où que je sois.
    Ici même ils sont près de moi. ce sont : la bible et les livres du grand poète danois jens peter jacobsen. a propos, connaissez-vous ses oeuvres ? procurez-vous le petit volume six nouvelles et le roman niels lyhne. commencez par la première nouvelle, qui a pour titre mogens. un monde vous saisira : le bonheur, la richesse, l'insondable grandeur d'un monde.
    ...lisez ensuite l'admirable livre sur le destin et les passions de marie grubbe, les lettres de jacobsen, ses pages de journal, ses fragments et enfui ses vers qui vivent en résonances infinies.
    Vivez quelque temps dans ces livres, apprenez-y ce qui vaut, selon vous, d'être appris ; mais surtout aimez-les. cet amour vous sera mille et mille fois rendu, et quoi que devienne votre vie, il traversera, j'en suis certain, le tissu de votre être, comme une fibre essentielle, mêlée à celles de vos propres épreuves, de vos déceptions et de vos joies. " rainer maria rilke " lettres à un jeune poète "


  • publié en 1985 ; les tentations de grazia deledda (1871-1936) est l'un des premiers grands recueils de nouvelles de celle qui deviendra le prix nobel de littérature en 1926.
    on y trouve déjà la maturité qui la conduira dix ans plus tard à écrire elias portolu et la madre en 1920. la diversité des personnages, des lieux y est organisée autour du thème de la tentation. le péché charnel, l'orgueil, le mensonge sont exprimés au travers de fables, contes, qui révèlent des personnages du peuple sarde : paysans, notables, religieux, incités à la faute par l'injustice des hommes.
    mis en scène avec réalisme, ces acteurs ne tardent pas à s'ériger en figures tragiques, opposant avec simplicité au " poids du monde ", la conviction des gens de la terre que l'harmonie existe et que la mort n'est que le prolongement de la vie.

empty