Les Etaques

  • Fond d'oeil

    Caroline Cranskens

    Ce qui sonne à l'oreille C'est l'effroyable inscription De ton corps Dans la mâchoire-machine D'un monde inexistant Caroline Cranskens creuse le socle déjà fendu du langage du pouvoir, souvent prompt à nous retirer les mots de la bouche. A nous déposséder, en somme, de nos armes, de nos mots, de notre manière de dire le monde. Ecrire est alors une confrontation vitale à la langue, à ses lois et à ses gêoliers.
    Ecrire est une course d'obstacles. D'abord "arracher les barreaux d'un langage formaté" . Dévisser les mots morts. Ensuite se réapproprier les sons et les lettres. Laisser vivre enfin, une langue viscérale, une langue rasoir, une langue barbare. Dans les failles, l'autrice injecte les mots-fureur d'une poésie rageuse et libre où "tout est plus au bord" .

empty