Langue française

  • "Désir, plaisir, contraception, MST... c'est la charge sexuelle" Ainsi titrait Clémentine Gallot dans Slate en mars 2019, deux ans après que la dessinatrice Emma eut mis des mots sur ce travail invisible que réalise les femmes au quotidien : la charge mentale.

    La charge sexuelle, affirment Clémentine Gallot et Caroline Michel dans cet essai engagé et puissant, c'est la manière dont ce concept se décline dans l'intimité, sous forme d'un travail parfois pénible, invisibilisé et non rémunéré. C'est, plus concrètement, le fait de s'apprêter pour plaire, de s'inquiéter du désir d'autrui, de son plaisir ou encore de se renseigner pour une vie sexuelle digne de ce nom, de prendre en charge la contraception.
    De façon plus abstraite, c'est aussi la pression pour les femmes de se conformer à des normes sexuelles: être hétéro, d'abord, mais aussi avoir de l'expérience, mais pas trop de partenaires, pour maintenir sa respectabilité...

    Le but de ce livre est, en plus d'un état des lieux, de proposer des clés et des pistes aux personnes concernées et à celles que cela intéresse, car une sexualité joyeuse, décloisonnée et inclusive reste encore à inventer. A chacun.e de s'en saisir !

empty