La Peuplade

  • La fille du sculpteur raconte une enfance vécue comme un rêve, inspirée de celle de Tove Jansson, au début du xxe siècle, entre Helsinki et la maison familiale sur une île de l'archipel de Porvoo, où ses parents artistes se retiraient pour l'été. Dans ce livre éminemment onirique, les êtres humains se mettent soudainement à voler, des créatures imaginaires et mystérieuses apparaissent au détour de certaines criques, et Dieu le père lui-même surveille les enfants qui jouent dans le jardin.

    La fille du sculpteur, traduit intégralement en français pour la première fois, est une superbe réussite d'intelligence et de poésie. Le monde entier y est à couper le souffle.

    Les sculptures de papa se déplaçaient doucement autour de nous dans la lumière du feu, ses tristes femmes blanches qui faisaient un pas indécis en avant, toutes prêtes à s'enfuir. Elles savaient le danger qui rôdait partout, mais rien ne pouvait les sauver tant qu'elles n'avaient pas été sculptées dans le marbre et placées dans un musée. Là, on est en sécurité. Dans un musée ou dans les bras ou dans un arbre. Éventuellement, sous la couverture. Mais le mieux est de s'asseoir très haut dans un grand arbre, si on ne se trouve plus dans le ventre de sa maman.

  • L'organisme de Diane tente de s'adapter doucement. Elle dort moins, devient plus forte et développe une endurance impressionnante. L'employée modèle qu'elle était peut encore plus se surpasser au travail. Or des effets insoupçonnés de l'intervention qu'elle vient de subir l'affolent. L'espace dans sa tête se resserre, elle sent du métal à la place de ses os. Tout est plus vif - sa vision, son odorat, sa respiration. Comble de la panique, ses cheveux et ses poils deviennent complètement roux en l'espace d'une nuit.
    Et puis les mâles commencent à la suivre.
    Quinze ans plus tôt, Diane connaît un été marquant de son adolescence à l'Isle-aux-Grues, ces jours de grosse mer où Eugène bravait les dangers, la fascination de son ami pour les espèces en voie d'extinction et - comment s'en remettre - le soir de l'incendie.
    Ce roman, une fable animalière néolibérale, s'adresse à celles et ceux qui se sont égarés.

  • Ciel mon mari

    Mylène Bouchard

    Le fait dexister est une chose imparfaite : voilà un énoncé riche, presque magique. Est-ce à dire que limperfection contient de la magie ? « Si on le veut, si on la choisit. » Les vingt fictions de Ciel mon mari enseignent ainsi que la réalité acquiert sa consistance par le biais dun jeu de superpositions. Un simple changement de perspective révèle souvent dautres facettes de nos expériences. Changeants, sûrs deux ou creusant la question, les personnages de ce livre Simone, Loan, Jean-Pierre Ferland, Marie et les autres pratiquent lart de lillusion et scrutent le voile subtil qui pend devant le réel, peint un décor, se soulève parfois.

    On se souviendra des multiples trompe-lil qui constituent Ciel mon mari comme « on se souvient de la magie quand on ne croyait pas la trouver sur son chemin ».

empty