Actes Sud Junior

  • Adam s'est fait une nouvelle amie, Maryline. Adam n'a jamais vu une fille comme ça, qui fait rien comme les autres. Et puis elle joue au foot aussi bien que les meilleurs des garçons. D'ailleurs, elle a constitué une équipe de filles pour les défier - une équipe 10 + 1, avec Adam dans les buts, écarté de l'équipe masculine à cause de son embonpoint. Il aime passer du temps chez elle, avec sa mère Colette, chauffeur routier, et leur chien Milord. Un jour, les parents d'Adam annoncent leur déménagement. Adam n'a pas du tout envie de quitter Maryline. Il va imaginer avec elle un stratagème plutôt extravagant pour déjouer le destin. Une belle histoire d'amitié qui célèbre la différence.
    />

  • L'humanité est composée d'hommes et de femmes qui assurent ensemble la reproduction de l'espèce. Ils ne sont pourtant pas sur un pied d'égalité. Dès la naissance, les attentes des parents et de la société envers les petites filles et les petits garçons sont très différenciées. L'éducation qui leur est donnée les oriente vers des aptitudes et des professions bien spécifiques. Dans de nombreux pays, cette éducation privilégie les garçons et néglige les filles. À l'âge adulte, les différences sont encore plus criantes ; les traditions et les lois écartent les femmes du vote, du travail salarié, du pouvoir et même parfois du permis de conduire ! Même si la parité a connu, à partir du XXe siècle, des avancées significatives en France et en Europe, il reste encore beaucoup à faire pour que, à travers le monde, filles et garçons naissent avec des chances égales.

  • Toute sa vie, Frida Kahlo a souffert. Victime de la poliomyélite dans son enfance, puis d'un grave accident à son entrée dans l'âge adulte, elle a dû vivre et créer avec un corps qui l'obligeait à rester souvent allongée et qui ne se faisait jamais oublier. Pourtant elle n'a jamais cessé de peindre ni d'aimer.

  • Chez les Manzatti, on n'est pas riches mais la virée estivale loin de la cité, c'est sacré ! Cette année, direction le Sud. Dans le vieux monospace, Eugénie, coincée entre sa toute petite soeur Juliette et sa soeur adolescente Adèle, elle-même accompagnée de sa meilleure copine, a du mal à trouver sa place. Ni grande, ni petite, elle est celle du milieu... L'été de ses dix ans, elle le vit dans un drôle d'état entre joie et tristesse, bonheur des randonnées en vélo ou en canoé, plaisir des jeux de l'enfance et amertume de perdre Adèle qui la snobe et ne pense qu'aux garçons. Des émotions changeantes tandis qu'elle prend conscience de son corps et du regard des autres. L'amour la dégoûte et pourtant, voilà que son coeur s'emballe devant un jeune joueur de tambour aperçu dans la fanfare du 14 juillet. Qu'est-ce qui se passe cet été ? Tout est presque pareil que les autres années, et pourtant Eugénie ne se reconnaît plus. Un récit juste sur cette période toute en pointillés et en pudeur : la pré-puberté. Sous forme de chronique familiale tendre et humoristique, un roman aux couleurs de vacances à lire toute l'année.

  • Une encyclopédie complète et malicieuse sur une espèce très particulière, celle des mamies. Où les trouve-t-on ? Comment occupent-elles leur temps libre ? Qu'est-ce qu'il y a dans leur tête ? Un livre pour aider les enfants à regarder leur mamie différemment et à l'accepter telle qu'elle est. 

  • Elle n'avait pas le goût du scandale mais celui de la liberté, chevillé au corps et à sa plume. George Sand a osé porter des costumes et un nom d'homme, mener la vie sentimentale, littéraire et politique de son choix. Un affront aux préjugés du XIXe siècle et un personnage incontournable pour évoquer l'émancipation des femmes.

  • Née dans l'Amérique de la ségrégation raciale, Angela Davis fut très tôt confrontée à l'exclusion. Cette prise de conscience précoce favorisa son engagement dans les mouvements de défense des Noirs mais aussi dans les mouvements pacifistes des années 1960 et 1970.   

  • Dans une Amérique des années 1960, où la ségrégation raciale bat son plein, où les jeunes gens sont recrutés pour aller se battre au Vietnam, où les essais nucléaires sont censés affirmer la suprématie de ce grand pays, la voix de Joan Baez, si mélodieuse, s'élève. Tout au long des années qui suivront, cette voix ne cessera jamais de chanter contre les injustices et les souffrances qu'elles engendrent. C'est à travers une autre voix, celle d'une narratrice qui a, toute sa vie, suivi le parcours de la chanteuse, que le portrait sensible de cette dernière se dessine.

  • Le 1er décembre 1955, Rosa Parks, assise dans l'autobus, refuse de se lever pour laisser sa place à un passager blanc. Son arrestation va provoquer un mouvement de révolte de la communauté noire contre la politique ségrégationniste des États-Unis et un boycott de la compagnie de bus. En 1964, les lois ségrégationnistes seront abrogées. Mais le racisme d'«État» ne disparaîtra pas pour autant : en Afrique du Sud, la politique d'apartheid («séparation» en Afrikaans) s'appliquera jusqu'en 1991. C'est grâce au combat de Nelson Mandela qu'elle sera abolie. Aujourd'hui encore, le racisme est malheureusement toujours présent dans de nombreux pays occidentaux comme la France : l'isolement de certaines communautés dans des quartiers «ghettos», leurs difficultés d'accès à l'emploi et à un niveau de vie égal au reste de la population... Des discriminations qui donnent une résonance terriblement actuelle à l'engagement de Rosa Parks.

  • Lorsque Nelson Mandela arrive à Johannesbourg, il n'est qu'un jeune homme en colère, qui cache son visage noir afin de ne pas s'attirer d'ennuis.
    Considéré comme un dangereux meneur, il a été renvoyé de son collège et a décidé de rejoindre la capitale pour prendre part au combat contre les inégalités qui secouent le pays...
    Nelson rencontre de nouveaux destins brisés par l'apartheid, et découvre aussi de nouveaux lieux où la cohabitation entre noirs et blancs semble possible. Lorsqu'un homme meurt assassiné dans ses bras au cours d'une manifestation pacifiste, tout bascule : son engagement dans la lutte sera sans concession. Nelson devient militant contre l'apartheid au sein du Congrès National Africain (ANC) et monte le premier cabinet d'avocats noirs d'Afrique du Sud. Il sera emprisonné loin de sa femme et de ses enfants pour haute trahison durant... 27 années ! Après sa libération, il deviendra le premier président noir d'Afrique du Sud à l'âge de 75 ans... Il meurt en 2013.

  • En 1942, un groupe de jeunes étudiants chrétiens allemands fonde à Munich le mouvement de la Rose Blanche. Il s'agit alors de s'élever contre le totalitarisme nazi, de dénoncer le massacre des juifs, de défendre une pensée libre et humaniste. En l'espace d'un an, le mouvement va se ramifier dans plusieurs villes allemandes et diffuser des tracts antinazis à des milliers d'exemplaires. Hans Scholl et sa soeur Sophie comptent parmi les membres les plus actifs de ce mouvement. Étudiante en biologie et en philosophie, profondément croyante, Sophie s'y est engagée en juin 1942 à la suite de son frère et participe à de nombreuses reprises à la diffusion des tracts. En février 1943, Hans et Sophie sont arrêtés avec leurs camarades pour avoir distribué le sixième tract à l'université. Hans, Sophie et un autre de leurs camarades sont jugés et exécutés expéditivement. En Allemagne, Sophie Scholl est devenue un symbole de la résistance intérieure à Hitler.
    Plusieurs rues et écoles portent son nom. En 2013, on a célébré le 60e anniversaire de sa mort, à l'âge de 22 ans.

  • Les princes de la terre entière défilèrent un à un pour demander la main de la princesse. mais «non, merci bien», aucun d'entre eux ne lui disait rien ! Le miracle se produisit enfin, lorsqu'une jolie fée fit son apparition...

  • Figure marquante de la Commune de Paris, combattant pour les droits des exploités - ouvriers, femmes, peuples colonisés... - Louise Michel a consacré sa vie à élever la voix et à manifester contre les injustices.
    Emprisonnée à plusieurs reprises, déportée en Nouvelle-Calédonie où elle s'engage aux côtés des Kanaks, cette ardente anarchiste a participé en première ligne aux grandes luttes du XIXe siècle. On la découvre ici, de procès en meeting, à travers le regard admiratif d'un journaliste, Eugène Berton, qui la suit tout au long de sa carrière.

  • La vie et les luttes de la grande scientifique française Marie Curie, deux fois prix Nobel. Immigrée venue de Pologne, elle lutta avec âpreté pour se faire une place dans le milieu scientifique et fut récompensée pour ses travaux sur la radioactivité.

  • Assassinée en 2006, Anna Politkovskaïa lutta toute sa vie pour la défense des droits de l'homme. Malgré les menaces de mort et tentatives d'agression, cette journaliste refusa le silence et s'illustra dans son combat en faveur des victimes de guerre en Tchétchénie et dans ses prises de position contre le régime du président Vladimir Poutine.

  • En 1685, la révocation de l'édit de Nantes interdit le protestantisme en France.
    Marie Durand est emprisonnée parmi d'autres femmes huguenotes dans la Tour de Constance pour avoir refusé d'abjurer sa foi.
    Marie est un modèle pour ces nombreuses captives, Jeanne la bossue, Isabeau la folle, enfermées depuis parfois plusieurs dizaines d'années.
    Toutes s'inspirent de sa foi inébranlable. On les appelle « les opiniâtres ».
    Les conditions terribles de leur emprisonnement, le froid, la faim, l'air raréfié, n'empêchent pas Marie de tenir tête. Le souvenir d'une jeunesse habituée au danger, à pratiquer son culte en secret, d'une famille décimée, réduite à sa seule nièce, la jeune Anne, seront les moteurs qui lui permettront d'écrire, de protester, de prier et de proclamer sa liberté de culte, pendant ses trente-huit années de captivité.

  • Les filles et les garçons ont-ils les mêmes droits partout dans le monde ? Et en France, qu'en est-il, au travail ou dans la vie sociale ? Comment peut-on faire changer les choses ?
    Des questions simples et des réponses claires sur un sujet de société incontournable.

  • Difficile d'avoir seize ans et d'être engoncée dans un corps de quatre-vingt dix kilos. Un corps d'ourse, qui gêne et qui rassure, à la fois fardeau et rempart. L'adolescente déverse ses rêves dans un cahier noir et préfère taire son secret, son amour pour son amie Liv. « Elle m'est devenue indispensable.
    Pas un jour sans la voir, lui parler, rire. Sinon, j'en crève. Le sentiment d'avoir trouvé mon pays, une soeur. Jours de bonheur absolu. » Mais quand naît le désir, c'est la honte qui prend place, la peur d'être rejetée, de perdre Liv. Alors elle prend les devants et s'enfuit à travers la campagne, pour se réfugier chez la vieille Madame Burridon, en haut de la colline. Elle aime y retrouver sa chienne, Diane. Elle, c'est certain, ne la repoussera pas.

  • Fleur est solide. Fleur s'occupe avec patience et parfois résignation d'une mère aimante, fantasque mais qui sombre un peu plus chaque jour dans l'alcoolisme. Louna elle aussi est livrée à elle-même. Fatiguée de s'occuper d'un père dépassé et négligent, Louna claque la porte et se réfugie chez Fleur et sa mère. La maladresse touchante et la fraîcheur de son amie envers sa mère vont permettre à Fleur d'accepter parfois de lâcher prise et un équilibre s'installe entre ces personnages, fragile mais lumineux.

empty