Centenaire de Goliarda Sapienza

Google Agenda

Le 22 mai 2024 de 19h00 à 21h30

Librairie des femmes

Rendez-vous mercredi 22 mai à l'espace des femmes à partir de 19h pour une soirée consacrée à Goliarda Sapienza (1924-1996) !

 

En présence de Nathalie Castagné qui présentera la biographie Vies, morts et renaissances de Goliarda Sapienza (éditions du Seuil) et de son éditeur René de Ceccatty.

Anna Mouglalis lira des extraits de Moi, Jean Gabin de Goliarda Sapienza, paru en livre audio aux éditions des femmes-Antoinette Fouque.

Francesca Isidori, journaliste littéraire et directrice artistique de la Bibliothèque des voix, animera la soirée.

 

Romancière, Goliarda Sapienza (1924-1996) a eu une vie qui s'apparente à un roman. Nathalie Castagné, sa traductrice nous propose, à travers le portrait passionné d'une femme hors du commun qui a traversé le XXe siècle, la genèse d'une oeuvre vibrante de ferveur et une aventure éditoriale très singulière. Elle nous raconte les vies (militante, actrice, délinquante, prisonnière, enfin romancière), les morts (la prison, les tentatives de suicide, l'obscurité) et les renaissances (la passion de l'écriture et le triomphe posthume) de cette personnalité qui va devenir une icône littéraire et féministe. Enfant de famille recomposée et révolutionnaire, Goliarda Sapienza a grandi dans le bain de l'engagement socialiste, de la fréquentation des déshérités. Elle est tôt passée d'une Sicile dont l'empreinte la marque définitivement à Rome où elle devient comédienne de théâtre et actrice de cinéma. Elle vit et collabore avec le cinéaste et responsable du Parti communiste italien, Francesco Maselli. Mais sa grande affaire sera son oeuvre, commencée avec des poèmes et des textes autobiographiques.

Après plusieurs publications et des carnets intimes, c'est dans son grand roman, L'Art de la joie (éditions Le Tripode), et dans son héroïne, Modesta, qu'elle met l'essentiel de sa vie et de ses aspirations, jusqu'à sa mort, solitaire, malgré le soutien sans faille de son second compagnon Angelo Pellegrino, de vingt ans son cadet. Ce chef-d'oeuvre fut partout refusé en Italie. Ce que réparera la traduction posthume en français qui obtient un succès phénoménal jamais démenti jusqu'à ce jour, permettant une réhabilitation spectaculaire de Goliarda Sapienza dans son pays et sa notoriété mondiale.

empty