Zehra Doğan

Zehra Doğan

Entre 2016 et 2019, Zehra Doğan, artiste et journaliste kurde, militante fervente pour la liberté des femmes et les droits des Kurdes, a été emprisonnée en Turquie.
Un livre et une exposition rassemblent ses écrits et ses œuvres réalisés durant sa détention.



Mardi 5 novembre à partir de 19h
l’artiste dédicacera son livre lors du vernissage de l’exposition.

Zehra Doğan a écrit de nombreuses lettres à son amie Naz Öke, journaliste turque vivant en France.
Celles-ci sont publiées dans le livre Nous aurons aussi de beaux jours (des femmes-Antoinette Fouque, traduction de Naz Öke et Daniel Fleury).

Cette correspondance passionnée révèle une femme d’une générosité et d’une énergie exceptionnelles, une artiste surdouée, une poétesse, mais aussi une fervente militante pour la liberté des femmes et les droits des Kurdes, soucieuse des autres et du monde.

L’exposition Œuvres évadées, comprend “La période clandestine” : des œuvres réalisées en 2017 à Istanbul, où Zehra s’était réfugiée en attente de décision de la Cour d’appel.
La période d’emprisonnement” donne à voir des œuvres réalisées alors qu’aucun matériel artistique ne lui était autorisé. Zehra s’exprime par tous moyens.
Elle obtient des pigments en utilisant des produits alimentaires, des moisissures, déjections d’oiseaux, ou encore le sang menstruel.

du 6 au 23 novembre 2019 à la Galerie des femmes
du mardi au samedi de 14h à 19h



Vendredi 15 novembre à 19h
Soirée de lecture pour la liberté d’expression, consacrée aux écrivains persécutés dans le monde à l’occasion de la Journée mondiale des écrivains en prison avec Pen Club