Exposition d'Emmelene Landon

Exposition d'Emmelene Landon

Pacifique. Ou presque exposition d’Emmelene Landon du 10 mai au 15 juin 2019 Texte de Marie Darrieussecq

En 1970, à l’âge de six ans, Emmelene Landon quitte son Australie natale à bord du Marco Polo avec sa famille en traversant le Pacifique de Sydney à Nahodka en passant par Yokahama. Ils traversent ensuite l’Union Soviétique en Transsibérien pour passer trois ans en Angleterre, avant de repartir vivre cinq ans à New York et de s’installer en France en 1979. Elle étudie la peinture auprès de Leonardo Cremonini aux Beaux-Arts de Paris, repart en Chine par le Transsibérien en écrivant et en peignant. Sa première exposition de peinture a lieu à Beijing en 1988. Ensuite, elle expose régulièrement à Paris, ainsi qu’à New York et à Rome. En 2001, elle embarque à bord du Manet, porte-conteneurs de trente-mille-cinq-cents tonnes. Elle publie Le Tour du monde en porte-conteneurs chez Gallimard, en 2003, et expose dans des musées maritimes. Ce voyage confirme son amour et sa fascination pour le monde maritime, thème qui traverse à la fois son écriture, sa peinture, son travail de producteur à France Culture et de vidéaste. En 2006, elle publie Susanne, Peintures de Susanne Hay, et en 2007, Le Voyage à Vladivostok, chez Léo Scheer. La Tache aveugle, 2010, et Portrait(s) de George, 2014, chez Actes Sud. En 2017, La Baie de la Rencontre est publié chez Gallimard. En novembre 2018 paraît Marie-Galante, chez Gallimard.
Emmelene Landon est écrivain de Marine, dans les pas d’Isabelle Autissier, Jean Rolin et Simon Leys.