Rechercher

Agenda

Newsletter

Antoinette Fouque

Une vie pour l'expression des femmes

Antoinette Fouque

Par sa pensée et son action, Antoinette Fouque (1936-2014) a profondément marqué la société française, depuis l’automne 1968, date à laquelle elle a cofondé le Mouvement de libération des femmes, jusqu’à nos jours.

Enseignante, écrivain, philosophe, psychanalyste, elle est une figure incontournable d'un MLF postféministe. Cette native de Marseille, fille d’une mère calabraise et d’un père corse, a consacré sa vie à lutter, en France comme au niveau international, pour la libération des femmes, la mise en avant de leurs créations et expressions, et pour la parité.

Après avoir créé le groupe de réflexion Psychanalyse et Politique, en même temps qu'elle co-fondait le MLF, Antoinette Fouque fait naître, en 1973, la première maison d’édition européenne consacrée à l’écriture des femmes

Du même geste, elle ouvre des librairies des femmes dans les villes de Paris, Lyon et Marseille, afin de diffuser cette production éditoriale, et, plus largement, tous les livres de femmes, ainsi rassemblés pour la première fois. La librairie parisienne ouvre ses portes au printemps 1974, 68 rue des Saints-Pères, au cœur de Saint-Germain-des-Prés. 

 

Des textes de femmes, pour une mixité réelle

Le public découvre une boutique verte, ouverte tous les jours, de 11 heures à minuit. Un endroit chaleureux où livres et journaux sont consultables librement. Un lieu où les prises de paroles, les rencontres et les appels à la mobilisation s’organisent au milieu des plantes et des fleurs. Un forum culturel et militant, aujourd’hui installé 35, rue Jacob, dans le 6e arrondissement de Paris, et qu’Antoinette Fouque a défini comme un lieu de « réelle mixité paritaire, plutôt que de neutralisation des femmes par la masculinité ».

À partir de 1989, date symbolique anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme, la co-fondatrice du MLF, qui a également publié plusieurs journaux, crée l’Alliance des Femmes pour la Démocratie, suivie d’ONG toujours destinées à promouvoir la libération des femmes et la parité (Observatoire de la misogynie, Club Parité 2000).

Dès les années 70, elle a parcouru la planète pour défendre la vie des femmes, et faire avancer leurs droits. Avant et après son élection au Parlement européen (1994-1999), elle prend part à diverses conférences des Nations Unies, de Rio à Istanbul, en passant par Vienne, Le Caire, Copenhague, Pékin.

Elle a, entre autres, apporté son soutien aux combats de femmes emblématiques ou anonymes, auteures, militantes, femmes politiques… A l’image de la démocrate birmane Aung San Suu Kyi, de Taslima Nasreen, journaliste et romancière bangladaise contrainte à l’exil, ou de la députée kurde Leyla Zana, emprisonnée en Turquie.

Antoinette Fouque a été une écrivaine et une théoricienne féconde. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages au rayonnement international, et principalement d’une trilogie dont la publication a été entamée en 1995 avec son essai Il y a deux sexes. Elle y explique, déploie et approfondit son concept de féminologie, développé depuis la fin des années 60, et qui fut à l’origine, entre autres, de l’Institut de recherches en sciences des  femmes qu'elle a également créé. 

 

PayPal

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Rechercher